La Société historique francophone de l’Alberta

L'histoire de votre Alberta...

Ressources historiques

La Société Saint-Jean-Baptiste

Selon l’historien Hart, la Société Saint-Jean-Baptiste est fondée à Montréal en 1834 par Ludger Duvernay. L’association se propose de resserrer les liens entre la masse et l’élite canadiennes-françaises. L’organisation a son propre drapeau, ses emblèmes, la feuille d’érable et le castor, et sa devise “Nos institutions, notre langue et nos droits”.

Cette fondation fut soulignée par un banquet le 24 juin 1834 auquel assistaient 60 convives, Irlandais, Américains et Canadiens. Plusieurs d’entre eux se firent les interprètes de chants patriotiques, dont George-Étienne Cartier qui chanta “Ô Canada! mon pays! mes amours. Peu à peu, cette fête annuelle prit plus d’ampleur et se propagea dans d’autres localités au Québec, en Acadie (1880)et dans les régions francophones de l’Ontario, de l’ouest canadien et même des États-Unis. (L’Encyclopédie anadienne)

En Alberta, la première Société Saint-Jean-Baptiste est fondée à Saint-Albert en 1885 par Georges Roy. Le premier vice-président est Léon Harnois, époux de Christine Lacombe, la soeur du père Albert Lacombe.

Les premiers jours du mois de juin 1888, le père Leduc convoque tous les Canadiens français à la mission de Calgary. De cette réunion naît la Société Saint-Jean-Baptiste de Calgary. Le Dr. E.H. Rouleau en est le premier président.

À Edmonton, la Société Saint-Jean-Baptiste est née le 8 avril 1894 et son premier président est Georges Roy, un paroissien de Saint-Joachim. Le premier bureau de direction comprend J.-H. Gariépy, F. Mariaggi, Wilfrid Gariépy, J.H. Picard, Joseph Brunelle, Stanislas LaRue, Antonio Prince, G. Corriveau, Joseph Chénier et F. Desgagné. On a pour but “de grouper les forces vives de notre nationalité et de développer chez chacun de nous, à côté d’une loyauté à toute épreuve aux institutions britanniques, l’amour de tout ce qui fait que nous sommes français tout en étant Canadiens.” (Courier de l’Ouest, 9 avril 1908) Mgr Grandin est nommé président honoraire et le père Lemarchand est l’aumônier pour l’année 1898.

La Société Saint-Jean-Baptiste joue un rôle important sur le plan politique. Par exemple, en février 1904, au moment où l’on prépare les projets de loi d’autonomie qui vont assurer la création de la nouvelle province de l’Alberta, les francophones catholiques subissent de nouvelles attaques. La Société envoie alors un communiqué au premier ministre Wilfrid Laurier lui demandant que le français soit déclaré une des langues officielles de la nouvelle province et qu’elle soit garantie comme langue d’instruction dans les écoles.

Sources consultées

  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1965, 160 pp.
  • BEAUPRÉ, Marie Cimon, Histoire de la région Donnelly-Falher et biographies des pionniers, Edmonton : Bulletin commercial, 1979, 516 pp.
  • COMITÉ DU LIVRE HISTORIQUE, BEAUMONT: Histoire de Beaumont et district, 1885-1960, Beaumont : 1985, 559 pp.
  • COURRIER DE L'OUEST, (le journal) du 9 avril 1908, du 24 février 1910, du 23 juin 1910, du 30 juin 1910, du 27 avril 1911, du 22 mai 1913, du 3 juillet 1913, du 10 juillet 1913
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribes d’histoire franco-albertaine, Edmonton : 1993, 135 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribres d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOMBE, Guy, Capsules d’histoire de l’Alberta, Edmonton : 1993, 237 pp.
  • LACOMBE, Guy, Religieux et religieuses, Edmonton : Duval, 1993, 61 pp.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Personnalités d’autrefois” dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1965 pp. 57-63.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Quelques personnalités d’autrefois” dans Almanach Franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1966 pp. 49-55.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.