La Société historique francophone de l’Alberta

L'histoire de votre Alberta...

Ressources historiques

Un système d'éducation franco-albertain; Étude sur la gestion et le contrôle de l'enseignement en français en Alberta (P. Lamoureux et D. Tardif)

En octobre 1989, l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA) et la Fédération des parents francophones de l'Alberta (FPFA) mettent sur pied un Comité consultatif ayant pour but de recueillir et d'analyser les opinions des Franco-albertains en ce qui a trait à l'application de l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés. En décembre de la même année, le Conseil consultatif embauche deux conseillers : Phil Lamoureux et Denis Tardif. Entre le 16 janvier et le 6 février 1990, les deux conseillers visitent douze endroits différents et rencontrent tout près de 400 personnes dont 80 enseignants employés dans les quatre écoles francophones à voie unique.

Au cours de ces rencontres, les conseillers présentent un bref historique de l'éducation française en Alberta et quelques modèles de gestion appliqués dans d'autres provinces. Les conseillers profitent aussi des rencontres pour recueillir les perceptions et les préoccupations des gens. En février 1990, MM Lamoureux et Tardif présentent un premier rapport intitulé Consultation portant sur la gestion des écoles franco-albertaines. Par la suite, les conseillers rédigent une liste de principes qui serviront à l'élaboration d'un ou de plusieurs modèles de gestion qui seront ensuite présentés aux personnes qui ont assisté aux premières séances d'information.

Suite à la décision de la Cour suprême dans la cause Mahé c. Sa Majesté la Reine du chef de la province de l'Alberta, MM Lamoureux et Tardif soumettent un deuxième rapport intitulé Les droits linguistiques de la minorité en éducation suite au jugement de la Cour suprême du Canada du 15 mars 1990.

Entre le 30 avril et le 16 mai 1990, MM Lamoureux et Tardif retournent dans la communauté pour vérifier le bien-fondé des principes qu'ils ont établis et pour solliciter les avis des francophones en ce qui a trait au genre de structures administratives qu'ils jugent appropriées.

Le document intitulé Un système d'éducation franco-albertain est le troisième et dernier rapport remis aux membres du Comité consultatif par MM Lamoureux et Tardif. Ce rapport va servir de point de référence dans les discussions et négociations engagées par la suite entre le personnel du ministère de l'Éducation de l'Alberta et les représentants de l'ACFA et de la FPFA. C'est grâce à cette étude que les divers groupes de Franco-albertains intéressés à l'éducation francophone se mettront d'accord (à l'exception d'un groupe) sur le modèle de gestion qu'ils veulent présenter au French Language Working Group que Jim Dinning, le ministre de l'Éducation de l'époque, a mis sur pied en janvier 1991 pour négocier la gestion scolaire des écoles franco-albertaines.

Un système d'éducation franco-albertain;  Étude sur la gestion et le contrôle de l'enseignement en français en Alberta (cliquez pour télécharger/ouvrir le document PDF)