La Société historique francophone de l’Alberta

L'histoire de votre Alberta...

...de 1868 à 1887

Mgr Vital GrandinAvec l'entrée dans la Confédération en 1871 de la Colombie-Britannique, le Dominion canadien s'étend d'un océan à l'autre à défaut des prairies qui sont encore la propriété de la Compagnie de la baie d'Hudson. Le Canada les achète en 1868 et en 1882 le nouveau territoire est scindé en quatre districts : Assiniboia, Athabasca, Saskatchewan et Alberta.

Adopté suite à l'achat des plaines de l'Ouest, le Rupert's Land Act de 1868 ne contient aucune provision ayant trait au bilinguisme pour les nouveaux territoires canadiens. L'Acte des Territoires du Nord-Ouest de 1875 n'accorde pas non plus de protection au français. Toutefois, on permet à la majorité et à la minorité de tout district scolaire d'établir l'école que chaque groupe juge à propos. En 1877, l'Acte des Territoires du Nord-Ouest est amendé de manière à ce que l'article 11 reflète la teneur de l'article 133 de la Constitution canadienne.

Le confit entre les Métis et les autorités fédérales éclate en octobre 1869 lorsque Riel veut négocier les termes de l'adhésion des Territoires au Canada. La création de la province du Manitoba ne met pas fin aux problèmes qui vont en augmentant. Arrêté le 18 mai, Riel est pendu le 16 novembre 1885 à Régina.

Ici et là au pays, il y a des signes d'expansion; la construction des chemins de fer, et la création de la ligne téléphonique qui relie la côte du Pacifique à celle de l'Atlantique ne sont que deux exemples. Pour augmenter le peuplement dans l'Ouest, le gouvernement fédéral divise le territoire en terres de 160 acres chacune pouvant être achetées au coût de 10$ par des hommes âgés de 21 ans ou plus.

À Edmonton, le gouverneur de la Compagnie de la baie d'Hudson demande à Mgr Grandin de sortir la chapelle de Saint-Joachim de l'intérieur du fort. L'église est transportée juste à l'extérieur de la réserve de la baie d'Hudson sur un terrain offert par Malcolm Groat. Mais à compter de 1882, la Compagnie fait arpenter une partie de son immense réserve et met les lots sur le marché. En 1883, Mgr Grandin fait alors l'acquisition de tout un bloc de terrain à proximité du fort et y déménage l'église Saint-Joachim. L'église occupe encore le même site en 2013.

À Saint-Albert les Soeurs Grises établissent le premier hospice pour vieillards en 1868. Le 22 septembre 1871, Saint-Albert devient le premier siège épiscopal de l'Église catholique en Alberta. Mgr Grandin est le premier évêque du nouveau diocèse.

À Calgary, la première maison-chapelle est construite en 1873 sur la rivière Elbow à 21 milles de Calgary. Voulant protéger les colons qui se dirigent vers l'Ouest, le gouvernement fédéral érige un fort militaire sur la rivière à l'Arc. Le fort est sous le commandement du capitaine Brisebois. Les Oblats déménagent alors la mission dans le voisinage immédiat du fort.

Une première maison-chapelle est construite à Cold Lake en 1882. Au Lac-la-Biche, Mgr Grouard, alors un jeune missionnaire, rapporte de France une petite presse d'imprimerie. Et en 1875, MM. Joseph et Francis Lamoureux, Baptiste Beaupré et James Reid s'établissent sur la rive nord de la rivière Saskatchewan Nord juste en face de la ville actuelle de Fort Saskatchewan.

Pour plus d'information...

... sur les évènements et les acteurs qui appartiennent à cette période de l'histoire on vous invite à consulter les sources suivantes :

  • ARCHIVES PROVINCIALES DE L’ALBERTA, Sources francophones, Brochure No. OB3830.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Comité de l’ACFA, dans L’Union, le 30 juin 1927.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance, 1948, 63pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach français de l’Alberta, Edmonton : La Survivance 1949, 62 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1964, 163 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton :1966, 160 pp.
  • ASSOCIATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L’ALBERTA, Almanach franco-albertain, Edmonton : 1967, 160 pp.
  • AUNGER, Edmund A., “Language and Law In the Province of Alberta”, dans Pupier and Woehrling Language and Law Montréal : Wilson and Lafleur, 1989, pp 203-228.
  • BASTARACHE, Me Michel, BEAUDOIN, Gérald c.r. Commentaires concernant l’affaire Piquette, Edmonton : Inédit, préparé pour l’ACFA, 1989,13 pp.
  • BILODEAU, Rosario, COMEAU, Robert, GOSSELIN, André, JULIEN, Denise, Histoire des Canadas, 2e édition corrigée Québec : Éditions Hurtubise HMH Limitée, 1978, 676 pp.
  • CARDIN, Jean-François, COUTURE, Claude, ALLAIRE, Gratien, Histoire du Canada, Espace et différences. Québec : Les Presses de l’Université Laval, 1996, 397 pp.
  • CITY OF EDMONTON ARCHIVES, Apasapowin Looking Back 1892-1992. Edmonton, 1992.
  • COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES, Nos deux langues officielles au fil des ans, Édition revue et corrigée, Ottawa : Janvier 1992, 45 pp.
  • COOK, Ramsay et al, Histoire générale du Canada, sous la direction de Craig Brown, Édition française sous la direction de Paul-André Linteau, Montréal : Éditions du Boréal, 1990, 694 pp.
  • DROUIN, o.m.i., Éméric, The Beginnings and Development of the Catholic Church in the Edmonton Area and the Contributions of Oblate Fathers and Brothers, Edmonton : 1981, 61pp.
  • GRANDIN, o.m.i., Vital Justin, (1829-1902) The Diaries of Bishop Vital Grandin 1875 -1877, Volume I, Translated by A. Ridge, Edmonton : The Historical Society of Alberta, 1989, 124 pp.
  • HART, Edward John, Ambitions et réalités : la communauté francophone d’Edmonton, 1795-1935, Traduit de l’anglais par Guy Lacombe et Gratien Allaire, Edmonton : Le Salon d’histoire de la francophonie albertaine, 1981, 166 pp.
  • HISTORICAL SOCIETY OF COLD LAKE AND DISTRICT, Treasured Scales of the Kinosoo, Cold Lake, 1980, 325 pp.
  • KERMOAL, Nathalie, Variations sur un thème : La Francophonie albertaine dans tous ses états, Salon d'Histoire de la francophonie albertaine Edmonton : 2003 p.79-125.
  • LAC LA BICHE, CHAMBER OF COMMERCE, Lac La Biche : The Pow Wow and Fish Derby Town, 1965, 64 p.
  • LACOMBE, Guy, Anecdotes du vécu, Edmonton : Duval, 1993, 64 pp.
  • LACOMBE, Guy, Bribres d’histoire franco-albertaine, 2e édition, Edmonton : 1993, 160 pp.
  • LACOURSIERE, Jacques et al., Canada-Québec : synthèse historique 1534-2000 Sillery (Québec) : Éditions du Septentrion, 2000, 591 pp.
  • LAMARCHE, Jacques, Les 20 premiers ministres du Canada, Montréal : LIDEC, 1998, 62 pp.
  • LEGAL, o.m.i., Émile J., Short Sketches of the History of the Catholic Churches and Missions in Central Alberta. Sponsored by K of C - Club LaVérendrye prepared by R.P. Louis Culerier, o.m.i. Edmonton 1914.
  • LEVASSEUR-OUIMET, France, Saint-Joachim, la première paroisse catholique d’Edmonton : 1899-1999, Edmonton : 1999, 338 pp.
  • LOTHIAN, William Fergus, Petite histoire des parcs nationaux du Canada, Ministère des Approvisionnements et Services Canada, Ottawa : 1987, 166 pp.
  • MACDONALD, Jac Charles, Historic Edmonton : an architectural and pictorial guide, Edmonton : Lone Pine Pub., 1987, 208 pp.
  • MACGREGOR, James G., Father Lacombe, Edmonton : Hurtig Publishers, 1975, 350 pp.
  • OWENS, Brian, ROBERTO, Claude, Guide pour les archives des Oblats de Marie Immaculée Province d’Alberta-Saskatchewan, Edmonton, PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire abrégée de l’Ouest canadien : Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Grand-Nord, Saint-Boniface :1914, 162 pp.
  • MORICE, o.m.i., Adrien Gabriel, 1859-1938, Histoire de l’Église catholique dans l’Ouest canadien, du Lac Supérieur au Pacifique, Montréal : Granger Frères, 1921 (Vol. I), 1922 (Vol. II et III), 1923 (Vol. IV).
  • PALMER, Howard, Alberta: A New History, Edmonton : Hurtig Publishers, 1990, 422 pp
  • SAINT-JOACHIM, Album souvenir, Centenaire de la paroisse Saint-Joachim d’Edmonton, 1859-1959, avec présentation de Fernand Thibault, o.m.i., curé, Edmonton : 1959
  • SMITH, Donald B., “Les francophones de l’Alberta : aperçu historique”, Bulletin du Centre d’études canadiennes de l’Ouest 18, 1985, p. 3-17.
  • SOCIÉTÉ FRANCO-CANADIENNE DE CALGARY, Des voix du passé : textes et photos authentiques portant sur la francophonie de Calgary, Calgary : 1995, 82 pp.
  • SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE GIROUXVILLE, Histoire de Girouxville History, Girouxville, 3 Vol., 1976, 1990, 144 et 1034 pp.
  • SYLVESTRE, Alphonse “Edmond-Hector Brosseau”, dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA 1964 p. 43-45.
  • SYLVESTRE, Alphonse., “Personnalités d’autrefois” dans Almanach franco-albertain, Edmonton : ACFA, 1965 pp. 57-63.
  • TARDIF, o.m.i. Émile, (2) Centenaire de Saint-Albert 1861 à 1961 Saint-Albert Centennial, Saint-Albert : 1961 93 pp.
  • TROTTIER, A. MUNRO, K.J., ALLAIRE G., Aspects du passé franco-albertain : témoignages et études, Salon d’histoire de la francophonie albertaine, Edmonton : 1980, 146 pp.
  • TROTTIER, Alice, fj., Émile Tessier 1882-1964, Les Filles de Jésus, Edmonton : 2001, 112 pp.